Latina

RSS logo

Mailing-list Latina

< Altre opzioni e info >

Aiuta PeaceLink

Sostieni la telematica per la pace:

  • donazione ONLINE con carta di credito
  • c.c.p. 13403746 intestato ad Associazione PeaceLink, C.P. 2009 - 74100 Taranto (TA)
  • conto corrente bancario n. 115458 c/o Banca Popolare Etica, intestato ad Associazione PeaceLink (IBAN: IT05 B050 1802 4000 0000 0115 458)
Motore di ricerca in

Lista Latina

...

Articoli correlati

Haiti: appello di una volontaria di E-CHANGER

Un appello ai media internazionali a non manipolare le informazioni su l'evoluzione della situazione haitiana e di non sarvire i fini politici del proprio paese.
Dopo la partenza di Aristide e' cominciato un terribile saccheggio che continua ancora da parte di persone affrettatamente chiamati "ribelli"
4 marzo 2004 - Cäcilia Haselbach

Mardi matin, 2 mars 2004

Appel

Après ces journées voir semaines particulièrement traumatisantes, il est
indispensable de regarder la réalité en face pour sortir de l'impasse. Nous
sommes choqués de constater qu'après le départ de J. B. Aristide, les
médias transmettaient presque uniquement le côté euphorique de quelques
manifestants.

Nous lançons un appel pressant aux médias internationaux de ne pas
manipuler les informations sur l'évolution en Haïti et de ne pas s'en
servir à des fins politiques dans leurs propres pays !

Un sincère merci aux journalistes locaux qui ont accompagné le peuple
haïtien pendant ces événements tragiques au risque de leurs vies. Même si
certains journalistes étrangers ont fait des efforts pour relater une
réalité extrêmement complexe, nous leur demandons de ne pas taire ni cacher
les réalités suivantes :

Il y a des pertes en vies humaines importantes dont on ne peut pas encore
évaluer le nombre.
Le dimanche 29 février, après le départ du président, a commencé un
pillage terrible qui dure jusqu'à présent. En voici une liste des dégâts
qui est loin d'être exhaustive :
Plus d'une douzaine de stations d'essence pillées, détruites et en partie
incendiées
Une douzaine de succursales de banque pillées et quelques-unes incendiées
Des stations de radio et de télévision complètement détruites
Beaucoup de magasins pillés ; on ne peut évaluer les pertes privées des
petites marchandes ruinant des nombreuses familles.
La faculté d'agronomie avec tous les laboratoires et archives pillée et
saccagée
L'université de Tabar pillée
La presque totalité des commissariats détruite
De nombreuses centrales Téléco détruites

Les dégâts dans les divers départements sont encore peu connus. La force
internationale nommée de paix n'est pas encore intervenue à ce niveau-là.

Nous nous inquiétons particulièrement à quel point les médias semblent
promouvoir quelques individus en héros : il ne faut pas oublier que ceux
qu'il y a 3 jours on appelait encore « rebelles » ont libérés tous les
prisonniers, sans distinctions entre prisonniers politiques et criminels.
Pourquoi taire ce grand danger ?

Ce pays détruit ne veut pas être un jouet pour p. ex. se faire des voix
électorales aux prochaines présidentielles aux Etats-Unis etc.

Nous avons besoin d'une information juste sur notre pays, sans intérêts
politiques étrangers cachés, car la reconstruction du pays ne peut se
dispenser de la vérité.

Cäcilia Haselbach,
Volontaire E-CHANGER
Haiti

PeaceLink C.P. 2009 - 74100 Taranto (Italy) - CCP 13403746 - Informativa sulla Privacy