MediaWatch

RSS logo

Aiuta PeaceLink

Sostieni la telematica per la pace:

  • Donazione online con PayPal
  • C.C.P. 13403746 intestato ad Associazione PeaceLink, C.P. 2009, 74100 Taranto
  • Conto Corrente Bancario c/o Banca Popolare Etica, intestato ad Associazione PeaceLink - IBAN: IT65 A050 1804 0000 0001 1154 580
Motore di ricerca in

PeaceLink News

...

Articoli correlati

Appel Urgent : Libérer les internautes de Zarzis

Le Comité de Soutien aux Internautes de Zarzis lance un appel urgent aux autorités concernées de prendre sérieusement en main l’état de santé des « Jeunes Internautes de Zarzis, alors que la Tunisie s’apprête dans quelques jours seulement à abriter la deuxième phase du sommet mondiale de l’information.
9 novembre 2005 - Comitato di Sostegno agli Internauti di Zarzis
Fonte: Volontari per lo Sviluppo - 08 novembre 2005

il 18 novembre sarà il compleanno di Mohamed Chalendi, uno dei 7 internauti di Zarzis
Très inquiet par l’état de santé de son fils ,le père du jeune Abdel Ghaffar Guiza, ,vient de nous mettre au courant que ce dernier a été admis au service pneumo de l’hôpital de l’Ariana depuis une quinzaine de jours sans qu’aucun membre de sa famille n’ait été informé.
ABDELGHAFFAR Guiza est l’un des 7 « Internautes de Zarzis » incarcérés depuis Février 2003 et condamnés à 13 ans de prison ferme en appel le 7 juillet 2004 suite à un procès non équitable vu l’absence de preuves à charge dans leurs dossiers et que tous les observateurs représentant des ONG tunisiennes et internationales qui l’ont suivi ont conclu à l’arbitraire de celui-ci.
ABDEL GHAFFAR Guiza fut incarcéré à la prison du 9 avril à Tunis ôu il contracta la tuberculose,il a été transféré une première fois à la prison de Borj El Amri à 15km de TUNIS et a contracté de nouveau la maladie suite aux mauvaises conditions de détention, soufrant , manquant de couvertures et privé d’assistances médicale, a entamé au début du mois de février 2005 une grève de la faim en protestation contre le refus de l’administration pénitentiaire de le faire bénéficier de ses droits les plus élémentaires aux soins et à l’assistance médicale qu’il ne cessait de proclamer vu la grave détérioration de son état de santé allant jusqu’au vomissement du sang et contre le harcèlement et la maltraitance acharnée de l’un des gardiens de la prison de Borj El Amri qui lui versait de l’eau dessus à chaque fois qu’il réclamait une assistance médicale et ceci malgré que Monsieur Mohamed Guiza ,le père de ABDELGHAFFAR a écrit à deux reprises au directeur de la prison de Borj El Amri demandant une visite médicale pour son fils.
De même, Monsieur Mohamed Chalendi le père de OMAR CHALENDI ( lui aussi fait parti des « jeunes internautes de ZARZIS » incarcérés à la prison de Borg El Amri) dit qu’il est très préoccupé par l’état de santé de son fils qui vient d’être admis à l’hôpital de AZIZA OTHMANA à Tunis.
Mr Mohamed Chalendi affirme que l’état de santé de son fils n’a cessé de se détériorer et que lors de sa dernière visite à la prison il a remarqué que son fils était particulièrement chétif et pâle et qu’il n’a pas pu s’informer des raisons de l’état de son fils vu la présence d’un gardien qui suivait et interrompait leur discussion.
OMAR CHALENDI ,depuis sa détention en prison, souffrait sérieusement du genoux suite à la torture dont il a fait l’objet et fut également atteint de la Galle,il n’a bénéficié de la visite médicale qu’au bout de deux ans de détention.
-Le Comité de Soutien aux Internautes de Zarzis lance un appel urgent aux autorités concernées de prendre sérieusement en main l’état de santé des « Jeunes Internautes de Zarzis »incarcérés aux prisons du 9 avril,de Borj El Amri et de Sfax et de faire le nécessaire pour que ces jeunes détenus puissent bénéficier de leurs droits aux soins et au suivi médicales.
-L e CSIZ demande qu’une enquête soit menée dans les plus brefs délais concernant le directeur et les gardiens de la prison de Borg El Amri responsables de la détérioration des états de santé de ABDEL GHAFFAR GUIZA et de OMAR CHALENDI et qu’ils soient jugés en conséquence.
-Le CSIZ lance également un appel aux organisations nationales et internationales pour agir afin que ces jeunes détenus soient libérés.
- Le CSIZ jugeant indécent que de jeunes tunisiens soient encore détenus en prison pour avoir navigué sur des cites Internet jugés « interdits » par les autorités alors que la Tunisie s’apprête dans quelques jours seulement à abriter la deuxième phase du sommet mondiale de l’information.

Pour le Comité de Soutien aux Internautes de Zarzis.

La Coordinatrice :Balkis Mecchri

PeaceLink C.P. 2009 - 74100 Taranto (Italy) - CCP 13403746 - Sito realizzato con PhPeace 2.5.8 - Informativa sulla Privacy - Informativa sui cookies - Diritto di replica - Posta elettronica certificata (PEC)